Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

Accueil Cadeaux Playlist À propos de moi Mes photos Mes vidéos Vidéo Chambéry 1 Vidéo Chambéry 2 Vidéo Alpes du Sud 2009 Vidéo Sparamotor Video Coupe Icare 2009 Vidéo fête Décollage Vidéo Tenerife 2010 Vidéo Chili 2010 Vol thermique Vol dynamique Les pratiques La pratique du parapente Instruments Règles de priorité Incidents de vol Dangers Pratiquer en France Sécurité La pratique du paramoteur Règlementation Code d'éthique Liens et outils Météo Liens météo Liens favoris 1 Liens favoris 2 Choix pratique téléchargements Téléchargements paramoteur Téléchargements parapente Outils  Forums Tribut'Air? On en parle ici... Carte de France Liens Contact Formulaire de contact Livre d'or Mon matos L'aile Le moteur Les instruments Appareil photo et vidéo Autres (I) Autres (II) Vocabulaire du parapentiste Vocabulaire du parapentiste II 

Incidents de vol

Règles de priorité

Dangers

Les fermetures sont une spécificité du parapente. En effet, le parapente possède une aile à structure souple. De violentes turbulences peuvent diminuer l'angle d'incidence du parapente au delà de l'horizontale, amenant les filets d'air à appuyer sur le dessus du bord d'attaque, et ainsi conduire à un repli du bord d'attaque sur l'intrados. La partie concernée du profil ne peut plus générer de portance et voit sa traînée fortement augmentée.Une fermeture asymétrique ne concerne qu'un côté de l'aile et la déséquilibre latéralement tandis qu'une fermeture symétrique ou frontale freine l'ensemble de l'aile.Avec la plupart des ailes modernes, hors ailes de compétition, une fermeture asymétrique même importante n'est plus qu'un incident: l'altération de cap reste minime, et un peu de correction à la sellette (action de reporter activement son poids sur la partie restée ouverte de l'aile sans toucher aux freins) suffit à rouvrir l'aile instantanément. De même, une fermeture frontale se rouvre d'elle-même assez instantanément, sans demander d'action de pilotage particulière.Les dangers des fermetures résident dans une action intempestive ou inadéquate du pilote sur les commandes, ralentissant une aile déjà freinée par la fermeture et générant un décrochage de la partie ouverte, aux conséquences souvent graves (abattée oblique très ample, re-fermeture, et ainsi de suite…). Il s'agit du surcontre, que l'on peut éviter en restant bras hauts lors de l'incident, ce qui est plus difficile à faire qu'à dire compte tenu d'un réflexe courant de se retenir aux commandes lors de la sensation de chute générée par le début de la fermeture.Le décrochage est un phénomène bien connu dans toute l'aviation: lorsque l'incidence augmente trop, les filets d'air viennent de sous le profil et non pas devant lui ; ils n'arrivent alors plus à contourner tout le profil, l'écoulement y devient turbulent, la portance s'annule.Il est spécifiquement dangereux en parapente du fait des mouvements importants de pendule en tangage (pendule avant-arrière) qu'il engendre, et notamment de l'abattée de sortie qui peut être très importante, allant dans de rares cas jusqu'à la chute dans la voile.Sa prévention est simple, en évitant autant que possible les basses vitesses (taux de chute mini ou moins) en turbulences. La conjonction d'une vitesse basse mais dans le domaine de vol(notamment en approche d'atterrissage), et d'une turbulence accroissant l'incidence est à l'origine de la plupart des incidents de vol graves, hors surcontres.

incidents de vol



Tribut'Air



P l a y l i s t

Nouvel Album

Nouvelle page